Monthly Archives

September 2010

NYC Lifestyle

« Le mec de la tombe d’à côté »…

September 20, 2010

où quand la nana intello rencontre le mec de l’amour est dans le pré ! Au commencement du livre, je me suis dit : « Non mais c’est quoi ces noms ?! ». Désirée et Benny. Ah l’auteur Katarina Mazetti est suédoise ! Bon ok je lui pardonne et je continue ! Un livre assez court (250 pages et quelques en poche) qu’on lit très vite. Au départ, je me suis plongée dans ce livre dévorée par la curiosité.

Ce que j’ai préféré : l’organisation des chapitres. Un chapitre vision Désirée, un chapitre vision Benny. Mêmes scènes (la plupart du temps) mais avec le point de vue féminin puis masculin.

L’histoire ? Le titre nous dresse la scène ! Désirée, jeune veuve et bibliothécaire, se rend souvent sur la tombe de son mari. Benny, agriculteur solitaire, se rend souvent sur la tombe de sa mère. Tous deux exaspérés par la présence de l’autre, ils vont pourtant se sourire et hop hop hop… go ! Arrivé à ce stade, on se dit que ses deux cœurs solitaires vont s’unir et respirer la joie de vivre. Mauvais jugement, ça tourne au vinaigre car comme dans beaucoup de clichés de couple, on a ici une femme romantique qui cherche le prince charmant face à un homme qui cherche une seconde maman capable de tenir la maison, faire la cuisine et élever sa progéniture. L’amour résistera-t-il ? Ou plutôt suffira-t-il ?

Un roman qui avait si bien commencé, ma curiosité s’agrandissait puis s’est essoufflée en cours de route ! La fin est assez surprenante et je trouve dommage qu’elle soit énoncée aussi brutalement. Une petite transition m’aurait peut-être aidée à retrouver mon engouement du départ.

A vous de découvrir et de juger !!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
NYC Lifestyle

Kdo: Phil Selway t’offre son premier titre!

September 16, 2010


Phil Selway, vous connaissez ? Si oui : good tu es un winner/euse ! Si non, bah il te reste encore une chance d’être sauvé/e ! Radiohead peut-être ? Mais siii ce groupe làaa… ! Ah tu vois ! Alors Phil, c’est le batteur (celui avec la calvitie sur toute la tête).
Son premier album solo « Familial » est sorti le 30 août dernier et à cette occasion, il offre le téléchargement gratos (et oui pas d’entourloupe !) de son premier titre « By some miracle ». Courez-y, c’est de la bombasse !
Son site : http://www.philipselway.com (Pas trop compliqué jusque-là).
Et cadeau, je vous mets ci-dessous le clip trop captivant réalisé par le talentueux David Altobelli !!!! Qui n’a jamais eu envie de s’accrocher un parpaing à la cheville et le jeter du haut d’un building et de voir ce qu’il se passe hein ?

Et pour toutes celles qui sont en train (ou étaient déjà in love) de Monsieur… Dommage, déjà pris et plus qu’engagés puisqu’il a avec sa femme 3 boys ! Mais bon, c’est pas une raison pour bouder sa tournée dont son passage à La Boule Noire (Paris) le 22 septembre… très très bientôt donc !

Rendez-vous sur Hellocoton !
NYC Lifestyle

“La consolante” d’Anna Gavalda…

September 16, 2010

…ne m’a pas vraiment consolée ! Et après plusieurs lectures de l’auteur, les livres d’Anna Gavalda ne sont pas pour moi. A part le « Ensemble, c’est tout », bon ok le film avec Guillaume Canet (oh my goodness !) est très très humhum aussi !

L’histoire : Charles, 47 ans et architecte, mène une vie parisienne assez banale. Côte pro, rien de transcendant mais le business marche ; côté cœur, une compagne (ex d’un de ses clients), une fille ado pas à lui mais plutôt sympa, une sœur dépressive… Des destins comme on en connaît tous. Sauf… quand Anouk refait surface (ok elle est morte mais on en parle beaucoup quand même). Anouk est la mère de son ex meilleur ami Alexis. Plutôt dépressive, malchanceuse et solitaire (tout pour plaire !), Charles tombe amoureux malgré toutes ses années de différence. Amour impossible bien sûr mais obsessionnel du côté de Charles qui, même s’il mène sa propre vie, n’a jamais oublié Anouk. Ils se sont pourtant perdus de vue et la mort d’Anouk va rapprocher Charles de son passé qui va renouer avec Alexis pour comprendre ce qu’il s’est passé. Pourquoi La Consolante ? A vous de trouver !
Pour la suite, à vous de lire si ça vous tente. Le roman ne m’a pas tout à fait emballée mais sur les 600 et quelques pages, j’en ai lu 250 à toute vitesse. Un peu comme si on allait me reprendre le livre alors je lis vite, très vite, de plus en plus vite et bam ! Fini. 🙂
Anna Gavalda ne m’y reprendra plus. Trop de description, trop de mollasse et des passages dépourvus d’intérêt. « Je l’aimais » ne m’avait pas envouté, « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » m’a laissé seule sur le quai, « La consolante » ne m’a pas du tout consolé. A y penser, je me rends compte que j’achète les livres d’Anna Gavalda car je suis attirée par les titres. La prochaine fois, je lirai le résumé. 🙂
Rendez-vous sur Hellocoton !
NYC Lifestyle

Gossip girl is back !

September 14, 2010

Une bien bonne façon d’accompagner mon petit déj ce matin : le premier épisode de la saison 4. Pas de peur, ni de crainte, je ne révélerai rien. A vous de découvrir. La saison commence sur un rythme effréné entre Paris et New York. Les décors sont à tomber, les tenues sublimes et les personnages à croquer !

J’avoue que la saison 3 n’est pas ma préférée. Je me suis parfois ennuyée entre une Serena qui ne servait pas à grand-chose, une Vanessa qui nous lançait toujours les yeux de « Je suis innocente, pourquoi tu me fais du mal ? », un Nate no comment, une Jenny chiantissime… Mais là, je retrouve le souffle des 2 premières saisons.
L’attente fut longue mais bien récompensée. Il me tarde de découvrir l’épisode de la semaine prochaine.
Et vous, vous l’avez vu ?
Rendez-vous sur Hellocoton !
NYC Lifestyle

M’as-tu-lu “Quitter le monde”?

September 14, 2010

« Quitter le monde » mon livre coup de cœur de la rentrée!!!
Il y a des fois où on cherche un livre bien dramatique pour que sa propre vie paraisse meilleure. Avec un titre pareil, Douglas Kennedy a frappé dans le mille ! Le regard bloqué sur ce titre, je me suis délectée du résumé :
“Le soir de mon treizième anniversaire, j’ai fait cette déclaration : ‘Je ne me marierai jamais et je n’aurai jamais d’enfants.'” Forcément, avec des parents qui passent leur temps à étaler leurs frustrations conjugales, Jane avait de bonnes raisons de ne pas y croire. D’autant que le lendemain de ce serment, son père faisait ses valises pour ne plus jamais revenir. Quinze ans plus tard, toujours convaincue d’avoir été la cause de ce départ, Jane en paye le prix, cash. Échecs professionnels, déceptions amoureuses, tout ce qu’elle touche se dérobe, tout(s) ce(ux) qu’elle aime lui échappe(nt). Et quand, enfin, elle croit relever la tête grâce à Théo, le sort frappe à nouveau. Jane n’a plus qu’une idée en tête, “Quitter le monde”.
Parfait, il n’en fallait pas moins. Du bon drama !
J’ai dévoré ce livre à une vitesse incroyable. Plus de 600 pages et pas une seconde d’ennui. Le style de l’auteur nous rend difficile d’abandonner son œuvre. Chaque fin de chapitre annonce une tragédie inattendue avant de l’expliquer en détail dans le prochain.
Du pur bonheur de lire tous ces malheurs. Kennedy sait parler de femmes à des femmes, de ce qu’elles éprouvent. J’adore la plupart de ces livre, et celui-ci fait maintenant parti de ma top list avec « La poursuite du bonheur ».
Quant à Jane, on s’y attache et parfois on s’identifie. On ne veut plus la laisser, on s’emporte contre l’injustice de la vie.
Bravo Douggy ! On en veut d’autres 🙂
Et vous, c’est quoi votre livre qui vous réconforte dans vos malheurs ?
Rendez-vous sur Hellocoton !