Monthly Archives

August 2010

NYC Lifestyle

Birthday blues où le jour de mes…

August 13, 2010


Chaque année, je le sens venir. Il me guette, s’approche, m’effleure. Habilement, il se faufile et me dirige. Sans trop lutter je capitule. Il prend possession de mon corps et de mon esprit. Se glisse entre les souvenirs, fait ressortir la nostalgie. Il me rappelle le bonheur perdu et me fait douter du bonheur inconnu. Viendra-t-il ? L’année prochaine sera-t-elle meilleure ? Ou peut-être moins pire ?

J’ai peur que le bonheur connu ne se représentera plus alors que j’ai le sentiment que ma vie n’a pas encore commencé. La vie nous emporte parfois dans un tourbillon agressif. On se laisse faire, puis on se perd. S’en sortir ? En plaquant tout, j’ai renoué avec le vide. Aujourd’hui plus rien, mais demain ? Demain, j’aurai grandi.

Pas si vieille mais plus si jeune. On ne ressent jamais autant la rapidité du cours de la vie que ce jour là. Il m’attire, je le hais. Il m’apaise et me fait peur. Qu’y a-t-il de si joyeux à le fêter ? Cet âge qui ne cesse de croître pour peut-être vous rapprocher du vide. S’entourer des gens qu’on aime ! Mais si eux nous aimaient vraiment, pourquoi seraient-ils heureux de cette année de plus ? Demain pas de chichi. Juste lui et moi à s’affronter !

27 ans. Oui, tout çà pour çà ; ou si peu. Mais c’est quand même beaucoup! Pour citer une amie : « T’es toujours dans la vingtaine ! ». C’est vrai, pas de quoi s’inquiéter. Happy birthday to me !

Rendez-vous sur Hellocoton !
NYC Lifestyle

Couchsurfing… Kézako?

August 9, 2010


A ces questions irritantes et déroutantes : Tu voyages seule ? Mais tu ne vas pas t’ennuyer ? T’as pas peur ? Pas trop risquée pour une fille ? C’est pas trop triste de ne pas pouvoir partager ?… Ma réponse entraîne souvent une autre question : le Couchsurfing tu connais ?

Pour ceux/celles qui voyagent seule ou souhaitent des vacances à budget réduit, le Couchsurfing est la formule magique pour des vacances enrichissantes.

Le concept : proposer son canapé (si on est l’hôte) et/ou squatter sur le canapé (invité) d’un(e) inconnu(e). La contrepartie : de nouvelles rencontres, l’assurance de partager en toute convivialité le voyage et un budget réduit assuré.

Le mode d’emploi : on remplit son profil, on fait une recherche de membres et on envoie des demandes d’hébergement ou rencontre. Les membres ont la liberté de choisir s’ils souhaitent ou non héberger, parfois il s’agit juste d’échanger autour d’un verre.

Les avantages :
– On se sent moins seule que dans cette chambre d’hôtel.
– On partage un bon repas le soir.
– On rencontre de nouvelles têtes.
– On obtient des renseignements pratiques sur les choses à visiter ou pas.
– On échange sur la différence de culture.
– Parfois, une réelle amitié se crée.

Les inconvénients (pas insurmontables) :
– Bah on n’est pas chez mémé alors on oublie la ballade à poil matinale.
– On accepte que notre hôte soit dans sa vie quotidienne et ne sera pas 24h/24 dispo. En même temps, si on voyage seule, c’est qu’on est un minimum indépendante non ?!
– Si on ne choisit pas bien son hôte…

Une formule assez sympa avec une plateforme assez simple : www.couchsurfing.org. Une vraie communauté de voyageurs !

La peur que ça se déroule mal ? (endroits cracra, partage du lit, avances sexuelles, meurtre…).
Chaque membre, hôte ou invité, a son propre profil perso qu’il remplit et modifie selon son gré. L’astuce : les Couchsurfers remplissent une appréciation détaillée (positive, neutre ou négative) au sujet de leur séjour. Ces commentaires demeurent ineffaçables et constituent de vrais points de confiance. Alors chez celui qui a trop de commentaires négatifs, on s’abstient hein !

Perso, je l’ai déjà essayé plusieurs fois : New York, Washington, Londres et les différentes villes de mon périple italien (cf. article précédent). Je le recommande fortement. Filles ou garçons, gays ou hétéro, locaux ou expatriés… les rencontres se sont toujours bien passées.

Alors ça vous tente ?

Rendez-vous sur Hellocoton !